De la viande sur  "Cuisine de la Mer" ? Bravo le respect de la ligne éditoriale...

Oui, ça peut arriver de temps à autres, histoire de dire que je mange autre chose que des produits de la mer ou de la chair humaine. J'écris cela parce que samedi,  j'ai accompagné ma fille voir le second volet de "Pirates des Caraïbes", car il était impensable pour elle de retrouver ses copines d'école sans avoir vu ce film. Malgré la dimension indéniablement gastronomique du film, je dois pourtant avouer que je suis un peu resté sur ma faim, le premier était meilleur, comme toujours...

DavyJones

De la viande de marins d'eau douce de surcroit, puisque l'un des noms de cette recette est "Daube des mariniers du Rhône", mais je l'ai rencontrée aussi sous le nom de "Boeuf à la camarguaise".  Bref, tout à fait le genre de recette traditionnelle sur laquelle je me fais régulièrement accrocher :  "Ma mère, ma tante, ma grand-mère ou Lulu (rayez les mentions inutiles), ne faisaient pas comme ça".

Néanmoins, c'est de la viande avec du poisson, de l'anchois pour tout dire. Ce que les camarguais ne faisaient probablement pas, c'est d'y mettre des pommes de terre, mais nous autres bretons, on aime les patates.

Paleron aux anchois

On a commencé très fort, mon boucher n'avait plus de paleron, alors que j'avais tous les autres ingrédients, la contrariété maximum... "Prenez du gite" qu'il me dit.

J'ai failli rétorquer que sur un bateau, c'était de LA gite qu'on prenait, mais comme c'est un type charmant qui ne m'a que très rarement planté sur un bout de bidoche, je lui ai expliqué la recette. Il a confirmé pour le gite, et franchement, c'était quasiment aussi bon. Un jour par contre, j'ai essayé avec de la joue de boeuf, pas terrible.

Des ingrédients qui sentent le soleil, et c'est pas dommage

- 1,5 kg de paleron paré
- 1 botte de beaux oignons blancs frais
- 1 bouquet de persil plat
- 100 g de petites câpres au vinaigre
- 15 à 20 beaux filets d'anchois à l'huile
- 1kg de petites pommes de terre à chair blanche
- 5 gousses d'ail
- poivre noir
- huile d'olive

Réalisation de la recette

Coupez la viande en tranches fines (pas trop, ce n'est pas un carpaccio). Hâchez grossièrement le persil et les oignons frais, et plus  finement l'ail. Détaillez les filets d'anchois en petits tronçons. Mélanger le tout en ajoutant les câpres. Epluchez les pommes de terre.

Pendre une cocotte allant au four, mettre une couche de tranches de viande au fond, répartir le mélange de hachis par dessus, puis à nouveau une couche de viande, et ainsi de suite en terminant par une couche de viande. Ajouter les pommes de terre. Verser un filet d'huile d'olive et poivrer.

Photo_008

Photo_011

Couvrir et mettre sur un feu assez vif. Lorsque le premier bouillon est rendu, placer au four à 160° pour deux bonnes heures (ou plus à 130°, tout dépend du temps que vous avez, perso, je préfère la seconde façon, le résultat est est plus moelleux). Inutile de luter le couvercle, cela rend pas mal de jus, ça ne sèchera pas, ou à peine les pommes de terre en surface, elles n'en sont que plus savoureuses.

C'est un plat convivial par excellence, on amène la cocotte à table, et tout le monde se précipite, vu que çà fait déjà quelques heures que çà embaume tantalesquement. Je n'ai donc pas fait de chichi pour la présentation de l'assiette !

Photo_012

Faites vous plaisir avec un rouge du Rhône méridional, en général je vais sur le Vacqueyras du Chateau des Roques, mais en inspectant ma cave, plus une seule bouteille du millésime 2000, et le 2003 doit encore attendre un peu. Je me suis rabattu sur la cuvée "Abracadabra", d'Antoine Joly, Domaine Roche Buissiere, 2003, l'un des très bons domaines bio du coin (vers Vaison-la-Romaine).

J'en reviens à Pirates des Caraïbes II, c'est quoi ce bateau fantôme avec un équipage mi humain, mi plateau de fruits de mer?  Franchement, çà ne casse pas trois pattes à un calmar...

*****

Rejoignez CdM sur Facebook (clic & like)

*****