" /> " /> " />
lundi 22 août 2016

Poulpe à la galicienne

Tandis que la hulotte hulule, le poulpe pullule, et pas qu’un peu. C’est un début d’hurluberlu pour ce billet, mais vous n’avez pas la berlue, les tentacules s’accumulent à l’étal des poissonniers, tandis que les poissons sauvages reculent.La nature a horreur du vide, lorsqu’une niche écologique s’amoindrit ou disparait, de nouvelles espèces viennent occuper le champ libre, et les plus opportunistes sont ceux dont le cycle de vie est court. C’est le cas chez tous les céphalopodes, qui meurent une fois qu’ils se sont reproduits,... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 17:28 - - Commentaires [7] - Permalien [#]