" /> " /> " />
lundi 14 mars 2011

Pieds de couteau à la plancha, sauce vierge à l'ail et à la menthe

Voici une recette de fantassin, de pieds de couteau précisément, un animal de pêche à pieds. Le genre de quête où il faut se rendre à pieds secs, à marée basse donc. D'ailleurs je me mouille le moins possible, je ne vais dans la mer que lorsque j'ai pieds, pour des motifs nobles comme capturer des ormeaux ou des crevettes; je ne nagerai que le jour où il n'y aura plus de bateau, là je serai au pied du mur (et c'est au pied du mur qu'on voit bien le mur). Le bigorneau est un gastéropode; le crabe est arthropode et décapode; le... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 05:05 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

mercredi 2 mars 2011

Tapas de seigle aux bigorneaux et à l'andouille

En toute sincérité, les sportifs éveillent de plus en plus ma méfiance, et la compétition m'attire autant qu'un bigorneau échoué sur un terrain de foot. A propos de ce coquillage, savez-vous qu'il existe un très officiel Championnat du Monde de Cracher de Bigorneau? Il est organisé non loin de Roscoff, au port de Moguériec en Sibiril. Je me suis renseigné sur cette discipline, n'imaginant pas bien le déroulé des épreuves.  Naïvement, je pensais que l'athlète commençait par manger l'animal cuit à l'intérieur de la coquille,... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 07:07 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
jeudi 24 février 2011

Tartare de saint-jacques à la vodka, oeuf poché et caviar

Il est de ma prose comme du ketchup dans un flacon de verre, des fois ça ne sort pas, des fois ça vient en excès, et plus je me sens attendu et moins ça fulgure. Voici donc un mois que je n'ai rien publié ici, certes il y a eu un peu de vacances, beaucoup de boulot mais plus encore d'incapacité à produire un texte sympa pour introduire cette recette de caviar tombée par chance dans nos gamelles familiales. Cela a commencé par un déjeuner avec ma copine Sophie, au restaurant coréen que nous aimons particulièrement, où elle m'explique... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 21:00 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
mardi 25 janvier 2011

Palourdes au saké et au wakamé

Une nouvelle fois, je risque de ne pas être pris au sérieux par les lecteurs de ce blog, en affirmant sans sourciller que j’aime le style haïku, vous savez, ces poèmes japonais qui sont aussi brefs qu’expressifs, et d’une longueur onirique qu’on ne retrouve que dans une gorgée de certains nectars. So long babils Je vous entends vous gausser et vous indigner bruyamment :  "Quoi, ce mec qui écrit des billets plus interminables qu’un jour sans pain (ou sans riz, n’oublions pas que CdM est lu dans le monde entier, on dirait... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 05:05 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
lundi 17 janvier 2011

Carpaccio de coquille saint-jacques à la truffe brumale

Je me souviens de ces après-midi d'hiver, où le front humide de la buée d'un petit carreau de fenêtre, je regardais la campagne et la mer perdre leurs couleurs, se transformer en image noire et blanche, avec toutes les nuances des gris, du plus perlé au plus souris. Dans un coin de ma tête résonnait souvent la chanson de Gilles Servat, chantant son beau pays par l'hiver blotti et espérant le retour de l'hirondelle, blanche au ventre et noire aux ailes. Au fond de l'aber, la marée basse découvre des vases luisantes, aussi sombres... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 12:42 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
dimanche 2 janvier 2011

Risotto à la truffe et aux huîtres

Exil terrien en cette période où pour la première fois depuis très longtemps, je n’égoutte pas l’année de ses dernières heures en regardant luire  dans ma vieille cheminée une braise au-dessus de laquelle dorent d’indispensables produits de saison, huîtres ou coquilles Saint-Jacques le plus souvent. Auparavant j’aurais marché de longs moments au blanc soleil d’hiver se reflétant sur le sable gris de la marée basse, aussi lisse et brillant qu’une pâte de blé noir. J’aurais aperçu assez loin sur les mêmes grèves quelques... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 22:22 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

vendredi 17 décembre 2010

Huîtres et coquilles saint-jacques frites, accord en Barsac-Sauternes, Chateau Coutet 2005

Ne commencez pas à m'objecter qu'après avoir clamé dans mon billet de la semaine dernière, que je me mettais au régime, c'est assez désolant de me voir publier une recette au Barsac-Sauternes.  Il y a une vraie raison, de la préméditation même, puisque je m'étais mis en tête de travailler sur une association entre ce vin et des produits de la mer voici déjà un mois. Que je vous raconte... Parmi les bons moments qui ne me font pas regretter d'être allé au Salon des blogs culinaires, j'ai eu la rencontre furtive mais pleine de... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 23:24 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
dimanche 7 novembre 2010

Anges à cheval et panais grillés

Panais de la dernière averse ou des neiges d'antan. Dans le Dictionnaire argot-français écrit par Napoléon Hayard en 1907, le mot panais désigne assez médiocrement le pan d'une chemise, ce n'est que plus tard qu'il s'est autorisé à désigner le pénis (je connais des pointilleux qui préciseraient pénis "masculin"). Pour rester dans la métaphore potagère, tremper le panais est une manière plus ambitieuse ou prétentieuse de tremper le poireau. Bien entendu, cette définition n'a strictement rien à voir avec le sujet de ce billet qui... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 23:20 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
samedi 30 octobre 2010

Moules au vadouvan

« Bondis chéri, vadouvan et préviens moi s'il y a du danger! ». Tôt ou tard ce blog devait déchoir et sombrer dans le comique de bas étage, comme la demoiselle du même nom, et bien c'est aujourd'hui que cela se produit. Ce n'est pas que de ma faute, j'ai le calembour aussi aisé que d'autres ont la contrepèterie gaulée; chez moi toutefois l'antistrophe frise toujours la catastrophe, mes jeux de mots dépassent rarement le stade du jeu de boules, la langue dérape et j'ai l'écoute brouillée. Calembours moulés à la louche Le calembour... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 17:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
samedi 23 octobre 2010

Bulots au court-bouillon de soja

J’ai toujours un peu fait la fine bouche envers ce coquillage, je vous en ai parlé une seule fois sur CdM, de façon condescendante ici, en marge d’une recette de coquille saint-jacques. Pas trop dans ma culture de finistérien, lorsqu’on a à portée de main des gastéropodes aussi fabuleux que les ormeaux, les bigorneaux, voire les berniques, on ne regarde pas les bulots, ou seulement l’été lorsque les touristes en réclament sur les plateaux de fruits de mer, et encore… Toujours est-il que mon opinion a récemment évolué,... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 09:20 - - Commentaires [17] - Permalien [#]