" /> " /> " />
lundi 17 janvier 2011

Carpaccio de coquille saint-jacques à la truffe brumale

Je me souviens de ces après-midi d'hiver, où le front humide de la buée d'un petit carreau de fenêtre, je regardais la campagne et la mer perdre leurs couleurs, se transformer en image noire et blanche, avec toutes les nuances des gris, du plus perlé au plus souris. Dans un coin de ma tête résonnait souvent la chanson de Gilles Servat, chantant son beau pays par l'hiver blotti et espérant le retour de l'hirondelle, blanche au ventre et noire aux ailes. Au fond de l'aber, la marée basse découvre des vases luisantes, aussi sombres... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 12:42 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

dimanche 2 janvier 2011

Risotto à la truffe et aux huîtres

Exil terrien en cette période où pour la première fois depuis très longtemps, je n’égoutte pas l’année de ses dernières heures en regardant luire  dans ma vieille cheminée une braise au-dessus de laquelle dorent d’indispensables produits de saison, huîtres ou coquilles Saint-Jacques le plus souvent. Auparavant j’aurais marché de longs moments au blanc soleil d’hiver se reflétant sur le sable gris de la marée basse, aussi lisse et brillant qu’une pâte de blé noir. J’aurais aperçu assez loin sur les mêmes grèves quelques... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 22:22 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
vendredi 17 décembre 2010

Huîtres et coquilles saint-jacques frites, accord en Barsac-Sauternes, Chateau Coutet 2005

Ne commencez pas à m'objecter qu'après avoir clamé dans mon billet de la semaine dernière, que je me mettais au régime, c'est assez désolant de me voir publier une recette au Barsac-Sauternes.  Il y a une vraie raison, de la préméditation même, puisque je m'étais mis en tête de travailler sur une association entre ce vin et des produits de la mer voici déjà un mois. Que je vous raconte... Parmi les bons moments qui ne me font pas regretter d'être allé au Salon des blogs culinaires, j'ai eu la rencontre furtive mais pleine de... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 23:24 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
dimanche 7 novembre 2010

Anges à cheval et panais grillés

Panais de la dernière averse ou des neiges d'antan. Dans le Dictionnaire argot-français écrit par Napoléon Hayard en 1907, le mot panais désigne assez médiocrement le pan d'une chemise, ce n'est que plus tard qu'il s'est autorisé à désigner le pénis (je connais des pointilleux qui préciseraient pénis "masculin"). Pour rester dans la métaphore potagère, tremper le panais est une manière plus ambitieuse ou prétentieuse de tremper le poireau. Bien entendu, cette définition n'a strictement rien à voir avec le sujet de ce billet qui... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 23:20 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
samedi 30 octobre 2010

Moules au vadouvan

« Bondis chéri, vadouvan et préviens moi s'il y a du danger! ». Tôt ou tard ce blog devait déchoir et sombrer dans le comique de bas étage, comme la demoiselle du même nom, et bien c'est aujourd'hui que cela se produit. Ce n'est pas que de ma faute, j'ai le calembour aussi aisé que d'autres ont la contrepèterie gaulée; chez moi toutefois l'antistrophe frise toujours la catastrophe, mes jeux de mots dépassent rarement le stade du jeu de boules, la langue dérape et j'ai l'écoute brouillée. Calembours moulés à la louche Le calembour... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 17:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
samedi 23 octobre 2010

Bulots au court-bouillon de soja

J’ai toujours un peu fait la fine bouche envers ce coquillage, je vous en ai parlé une seule fois sur CdM, de façon condescendante ici, en marge d’une recette de coquille saint-jacques. Pas trop dans ma culture de finistérien, lorsqu’on a à portée de main des gastéropodes aussi fabuleux que les ormeaux, les bigorneaux, voire les berniques, on ne regarde pas les bulots, ou seulement l’été lorsque les touristes en réclament sur les plateaux de fruits de mer, et encore… Toujours est-il que mon opinion a récemment évolué,... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 09:20 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

vendredi 1 octobre 2010

Palourdes farcies au fenouil et à l'ulve

L'océan est presque aussi vieux que le monde, croyez-vous pour autant qu'il en ait acquis sagesse et sérénité? Certes non, il ne se voit pas vieillir, même pas mourir en dépit de toutes les meurtrissures que l'homme lui fait subir. L'homme qui lui doit jusqu'à sa présence sur terre, comme toute créature terrestre. A l'époque, nous étions tous intelligents, car bourrés de phosphore, le crétinisme n'existait pas, tant dégoulinions encore d'iode, tous en bonne santé, gorgés d’oméga 3. (source) A force d'être vieux, l'océan... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 00:30 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
lundi 13 septembre 2010

Tellines à l'ail, piment vert et ras-el-hanout

Lapin. Ça y est je l'ai dit, ceux d'entre-vous qui me lisent en mer (ne niez pas, on me l'a répété!) vont me maudire, me vouer aux morgates tout en crachant dans le sillage du bateau pour conjurer le sort. Je vais recevoir des courriers péremptoires, comme quoi il ne faut pas plaisanter avec ces choses là, et me raconter ces anecdotes tant de fois entendues. "Rigole pas, un jour un type a amené une terrine de cousin-du-lièvre à bord, et nous n'avons eu que des ennuis, moteur en panne, poulie coincée en tête de mat, et j'ai eu le... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 02:02 - - Commentaires [29] - Permalien [#]
dimanche 15 août 2010

Ormeaux et pain au plancton

C'est beau la forêt, les arbres majestueux, les baies savoureuses, les champignons hasardeux, les animaux curieux et les fleurs gracieuses. Je ne rigole pas du tout, j'aime les forêts, et je suis toujours désespéré d'apprendre quand elles disparaissent, déforestation industrielle, incendies ou progression inéluctable du désert.  Non seulement c'est de la beauté qui disparaît, mais aussi de l'oxygène qu'on me pique. La photosynthèse... vous vous souvenez à coup sûr de la formule qui nous fait si bien respirer : 6CO2(g) + 6H2O(l)... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 16:46 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
jeudi 14 janvier 2010

Ormeaux poêlés, confit d'échalote à la sauge et galettes de sarrasin

Je vous souhaite de bien vivre et d’être heureux en 2010. Voilà pour les vœux, ne me remerciez pas, je ne me suis pas trop foulé. Cela dit, j’aime le mois de janvier au moins à hauteur que je n’aime pas le mois de décembre, avec ses fêtes quasi-obligatoires et ses nuits quasi-polaires. Janvier, c’est le mois tranquille, à quelques exceptions, les grandes tempêtes, les tsunamis et toutes ces choses désagréables se passent en décembre, sauf en Haïti, les pauvres... La frénésie d’achat ne cesse pas pour autant, ce sont les soldes,... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 22:45 - - Commentaires [34] - Permalien [#]