" /> " /> " />
vendredi 17 décembre 2010

Huîtres et coquilles saint-jacques frites, accord en Barsac-Sauternes, Chateau Coutet 2005

Ne commencez pas à m'objecter qu'après avoir clamé dans mon billet de la semaine dernière, que je me mettais au régime, c'est assez désolant de me voir publier une recette au Barsac-Sauternes.  Il y a une vraie raison, de la préméditation même, puisque je m'étais mis en tête de travailler sur une association entre ce vin et des produits de la mer voici déjà un mois. Que je vous raconte... Parmi les bons moments qui ne me font pas regretter d'être allé au Salon des blogs culinaires, j'ai eu la rencontre furtive mais pleine de... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 23:24 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

vendredi 10 décembre 2010

Ventrèche de thon rouge grillée au gingembre et au sansho

Je crains fortement de me prendre un bide avec cette recette de ventrèche de thon rouge, entre les diététiciens et les partisans de l’interdiction totale de la pêche de cette espèce, je sens que ça va être le défilé des pères fouettards. Mais tant pis j’assume. Le débat est infini entre les pêcheurs qui pensent que les quotas pourraient être augmentés, les écologistes qui militent pour une interdiction totale, les scientifiques divisés sur les méthodes de comptage, et les états pour laquelle la pêche est un enjeu économique comme un... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 00:01 - - Commentaires [36] - Permalien [#]
dimanche 5 décembre 2010

Gratin de morue à l'auvergnate

Souviens-toi du naze de Soissons Je pense à être l'un des derniers participants à écrire que le Salon des blogs culinaires de Soissons, c’était juste à tomber, pour parler comme les blogueurs justement. Parce que disons-le tout net, c’est moins un salon des blogs, qu’une réunion de blogueurs en vase clos; vous pensez bien que rendu en eaux soissonneuses, je n’allais pas vous éviter les allusions vaseuses… A cela près que j’ai manqué d’à propos, car au sein de notre déballage de tapas de coquillages, il n’y avait pas la moindre... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 16:46 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
mardi 23 novembre 2010

Boulettes de congre au gingembre et à la coriandre

Dans les abers, lors des grandes marées, l'heure de la basse mer est aux alentours de 13H en journée, et vers 1H25 la nuit, puisqu'il y a un intervalle de 12H25 entre deux marées, correspondant à la rotation de la lune. Ce jour là, je passais un peu en amateur, avec l'idée de ramener quelques étrilles, équipé seulement de l'un des paniers de pêche en osier qui ne quittent jamais le coffre de ma voiture, et se transforment facilement en paniers à champignons, à châtaignes, à provisions, tant est grande la faculté d'adaptation de cette... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 15:35 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
dimanche 7 novembre 2010

Anges à cheval et panais grillés

Panais de la dernière averse ou des neiges d'antan. Dans le Dictionnaire argot-français écrit par Napoléon Hayard en 1907, le mot panais désigne assez médiocrement le pan d'une chemise, ce n'est que plus tard qu'il s'est autorisé à désigner le pénis (je connais des pointilleux qui préciseraient pénis "masculin"). Pour rester dans la métaphore potagère, tremper le panais est une manière plus ambitieuse ou prétentieuse de tremper le poireau. Bien entendu, cette définition n'a strictement rien à voir avec le sujet de ce billet qui... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 23:20 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
samedi 30 octobre 2010

Moules au vadouvan

« Bondis chéri, vadouvan et préviens moi s'il y a du danger! ». Tôt ou tard ce blog devait déchoir et sombrer dans le comique de bas étage, comme la demoiselle du même nom, et bien c'est aujourd'hui que cela se produit. Ce n'est pas que de ma faute, j'ai le calembour aussi aisé que d'autres ont la contrepèterie gaulée; chez moi toutefois l'antistrophe frise toujours la catastrophe, mes jeux de mots dépassent rarement le stade du jeu de boules, la langue dérape et j'ai l'écoute brouillée. Calembours moulés à la louche Le calembour... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 17:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

samedi 23 octobre 2010

Bulots au court-bouillon de soja

J’ai toujours un peu fait la fine bouche envers ce coquillage, je vous en ai parlé une seule fois sur CdM, de façon condescendante ici, en marge d’une recette de coquille saint-jacques. Pas trop dans ma culture de finistérien, lorsqu’on a à portée de main des gastéropodes aussi fabuleux que les ormeaux, les bigorneaux, voire les berniques, on ne regarde pas les bulots, ou seulement l’été lorsque les touristes en réclament sur les plateaux de fruits de mer, et encore… Toujours est-il que mon opinion a récemment évolué,... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 09:20 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
vendredi 8 octobre 2010

Rouget barbet et risotto à la milanaise

"Tagada voilà les Dalton" chantait le bon tonton Dassin, je ne sais si la Fraise Tagada existait quand il a écrit cette impérissable chanson du Far-West, mais il a frôlé de le contresens, car la fameuse fraise qui est l'une des rares sucreries que j'avale avec plaisir, est rouge (oui je le sais, il y en a des roses depuis peu, mais je suis un classique, elle me font à peu près le même effet que les Carambar aux fruits, juste de l'indifférence polie).  Or le rouge est précisément la couleur que ne voit pas la majorité des... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 07:07 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 1 octobre 2010

Palourdes farcies au fenouil et à l'ulve

L'océan est presque aussi vieux que le monde, croyez-vous pour autant qu'il en ait acquis sagesse et sérénité? Certes non, il ne se voit pas vieillir, même pas mourir en dépit de toutes les meurtrissures que l'homme lui fait subir. L'homme qui lui doit jusqu'à sa présence sur terre, comme toute créature terrestre. A l'époque, nous étions tous intelligents, car bourrés de phosphore, le crétinisme n'existait pas, tant dégoulinions encore d'iode, tous en bonne santé, gorgés d’oméga 3. (source) A force d'être vieux, l'océan... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 00:30 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
lundi 13 septembre 2010

Tellines à l'ail, piment vert et ras-el-hanout

Lapin. Ça y est je l'ai dit, ceux d'entre-vous qui me lisent en mer (ne niez pas, on me l'a répété!) vont me maudire, me vouer aux morgates tout en crachant dans le sillage du bateau pour conjurer le sort. Je vais recevoir des courriers péremptoires, comme quoi il ne faut pas plaisanter avec ces choses là, et me raconter ces anecdotes tant de fois entendues. "Rigole pas, un jour un type a amené une terrine de cousin-du-lièvre à bord, et nous n'avons eu que des ennuis, moteur en panne, poulie coincée en tête de mat, et j'ai eu le... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 02:02 - - Commentaires [29] - Permalien [#]