" /> " /> " />
vendredi 22 décembre 2006

Coquilles saint jacques sur crème de laitue froide

Triste Noël pour les cabillauds et les anchois C'est Alexandre Dumas qui l'écrivait en1873  dans son Grand Dictionnaire de la Cuisine : "Il a été calculé que si chaque oeuf de cabillaud pondu dans la mer arrivait à maturité, on pourrait traverser l'Océan Atlantique à pied sec en marchant sur le dos des poissons". Si on lui avait dit qu'on évoquerait aujourd'hui la probable disparition du cabillaud si on ne fait rien, il aurait bien rigolé. Je cite cette phrase, parce que mercredi dernier, nos chers ministres... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 17:27 - - Commentaires [41] - Permalien [#]

mardi 19 décembre 2006

Les huîtres

Les plus éveillés d’entre vous l’ont observé, c’est bientôt la fin de l’année, avec son cortège de repas et de réveillons. C’est à cette période de l’année qu’il se vend le plus d’huîtres,  bref le moment où jamais d’en causer. Histoire d'huîtres L’Antiquité Ce qu'il y a de commode avec les civilisations ancestrales, c'est qu'on peut tout leur mettre sur le dos. Prenez les chinois par exemple, on leur attribue le papier, l'imprimerie, la boussole, la poudre à canon, l'engrenage horloger et la tyrolienne (le premier type... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 11:11 - - Commentaires [60] - Permalien [#]
jeudi 14 décembre 2006

Clams grillés au saké

Actualités Lorsque je me suis amusé à faire cet article "De la haut je vois ma maison", j’ai indiqué sur l'image satellite quelques hauts lieux gastronomiques du bourg de Lannilis (Finistère, Bretagne), dont les Huîtres de Prat-ar-Coum et La Maison du Boulanger. Ces deux superbes maisons montent à la capitale pour participer au « Marché Gourmand » d’Asnières (Hauts-de-Seine, France). Sera également présent sur marché Laurent Pennerath avec ses très bons saumons fumés, son établissement figure aussi sur cette photo aérienne de l’aber... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 11:11 - Commentaires [34] - Permalien [#]
vendredi 8 décembre 2006

Barbue au gingembre et au vinaigre d'hydromel

Les gens ne respectent plus rien C’est la réflexion que je me suis faite en cherchant quelques illustrations pertinentes pour égayer ce billet sur la barbue. Comme ce sont surtout des filles qui rédigent et lisent les blogs de cuisine, je me pourléchais à l'idée de louvoyer entre la poupée Barbie et le poisson barbue. J'ai vite été douché par mes trouvailles, car après une Barbie "attentat suicide" qui m'a salement déprimé, je suis tombé là dessus : Je n'ai rien à ajouter.  C’est très déstabilisant de... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 11:11 - - Commentaires [40] - Permalien [#]
lundi 4 décembre 2006

Soupe de crabes verts

Je viens de subir en trois jours une série de pannes qui m'ont décidé à me réfugier sur l'estran à l'abri des druides malfaisants qui ne fréquentent que les forêts sombres. Ma carte de téléphone qui grille, mon réveil et ma montre qui tombent en panne le même jour presqu'à la même heure, et pour couronner, panne du serveur de mail de mon FAI, qui pourtant était sans faute depuis près de dix ans que j'y suis. Tout cela pour vous dire que si vous m'avez écrit en privé samedi ou dimanche, il y a de bonnes chances pour que je n'aie rien... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 16:04 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
jeudi 30 novembre 2006

Saint pierre à la mélasse de grenade

Seuls deux produits de la mer ont accédé au calendrier (outre le poisson d'avril) : la coquille saint jacques et le saint pierre. Notons qu’ils le méritent amplement, ce sont des produits qui me plongent dans la plus profonde béatitude. La coquille saint jacques, on sait pourquoi : la dépouille de l’apôtre aurait été ramenée du côté du Cap Finisterre dans une barque constellée de ce coquillage. Très étonnant d’ailleurs, que le bon Jacques arrive en Galice dans cet équipage qui évoque plus des funérailles celtes qu'un rituel... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 10:29 - - Commentaires [41] - Permalien [#]

lundi 27 novembre 2006

Moules à la brule-doigts

De là haut je vois ma maison Enfin un thème de photographie qui prend de la hauteur, après le bureau, la cuisine et le coin repas, je me demandais si on continuerait par des pièces plus intimes ou par la niche du chien ;-)) Mais grâce à Anne de Pupilles et Papilles, j’ai découvert à la fois ce nouveau "KKVJ" et le blog de Calou laquelle a eu cette bonne idée et habite en Nouvelle Calédonie. Je ne sais pas ce qu’on leur fait là-bas, mais on dirait qu’on les trempe dès l'enfance dans la bonne humeur, à votre avis Véro et Miss... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 11:11 - Commentaires [34] - Permalien [#]
vendredi 24 novembre 2006

Praires gratinées au parmesan

Après trois mois C’était au mois d’août dernier, seul à Paris et plutôt désœuvré, il pleuvait ce qui ne laissait même pas l'échappatoire de traîner en terrasse à regarder la vie qui passe. J’ai donc inventorié les rares bêtises que je n’avais pas encore commises, et c’est comme çà qu’est né ce blog. La cuisine de la mer s’est imposée comme une évidence, parce que je suis tombé dedans quand j’étais petit et que depuis elle me passionne, en fait plus les produits que les recettes, même si j’adore cuisiner pour ceux que j’aime bien et... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 11:11 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
mardi 21 novembre 2006

Patelles à la braise

Après avoir bien rigolé avec les poulpes, on va revenir  à une bête nettement moins impressionnante, la patelle, ou chapeau chinois, ou arapède, ou brennig, l’un des rares mots bretons à être passés dans le français, sous la forme de bernique. Oui, çà  se mange, ce fut même une ressource fort utile aux habitants de la bande côtière en période de disette, et singulièrement des insulaires, ce n’est pas un  hasard si de nombreuses recettes viennent d’îles comme Molène ou Sein, ou même de Madère. Je vous ferai découvrir... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 10:30 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
vendredi 17 novembre 2006

Poulpes au chorizo

Le poulpe n’est pas si bête Le poulpe, ou pieuvre, est un animal qui n’éveille pas spontanément la sympathie et on a  tort. Cousteau, le cinéaste le plus profond au monde, a pourtant montré en images  que c’est un animal relativement intelligent : Dans ce film captivant, il observe un poulpe capable de dévisser un pot de confiture pour s’emparer de son contenu. Pour l’expérience, on avait remplacé la confiture par un petit crabe, car il se nourrit de crustacés et de coquillages, ce qui est une autre preuve de discernement... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 23:27 - - Commentaires [49] - Permalien [#]