" /> " /> " />
mercredi 9 octobre 2013

Salade de margose à la méduse et aux oeufs de cent ans

Oui je le sais, c'est un peu la marée de morte-eau sur ce blog depuis quelques semaines, toujours pour la même raison : après l'été et revenu à Paris, j'ai un mal fou à passer chez un poissonnier, compte tenu soit de la médiocrité de la qualité sur les étals, soit des prix indécents, quand ce ne sont pas les deux cumulés. Après on s'étonnera que les gens se ruent sur le tilapia ou le pangasus congelés…  Il s'y ajoute que je tourne à plein régime, ou plutôt c'est un nouveau régime qui tente de me faire tourner tant bien que mal.... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 06:56 - - Commentaires [27] - Permalien [#]

lundi 5 août 2013

Pétoncles au beurre d'escargot

Pour faire du beurre d’escargot, il faut se procurer du lait d’escargot, ce qui n’est pas la moindre des choses. Cette quête exigeait de nos ancêtres préhisthélicoles, des parties de chasse effrénées, à battre les fourrés et les taillis des journées durant, par temps humide en plus. En cet âge farouche, on n’avait pas encore inventé le mur, au pied duquel on voit limaçon. On capturait au lasso ces fauves assoiffés de verdure, afin de les traire avec d’infinies précautions pour ne pas être mordu, cette espèce ayant comme les primates... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 06:25 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
mercredi 31 juillet 2013

Salade de pomme de terre, homard et truffe de la Saint-Jean

Voyage en Orient Ils sont quelques-uns à avoir écrit un livre portant ce titre, à commencer par Flaubert et Châteaubriand, mais mon préféré entre tous est celui de Gérard de Nerval, qui ne voyageait jamais sans sa mallette à poésie. Les deux premiers voyageaient comme Lamartine, pompeux et techniques, Nerval allait bien plus loin et plus vite qu’eux, même sans bouger une oreille, ce fou que ses rêves privaient de repos. Un vrai amateur de fruits de mer par ailleurs, sur la fin de sa vie tragiquement achevée, suspendue à une grille,... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 09:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mercredi 17 juillet 2013

Soupe aux parures de merlu

 ***Une ritournelle tournait dans la cour de l’école de Lilia, qui  disait comme ça : « Les pommes de terre pour les cochons, les épluchures pour les bretons ». L’air m’est resté dans la tête, avec plein d’autres bribes qui ne servent à rien, sauf à radoter, comme le prétendent mes petits-enfants… C’était un jeu, nous n’étions pas choqués par cette phrase qui pourtant abaisse les bretons plus bas que les cochons. La fiente du coq n’atteint pas le haut du mat : ces histoires sont des propos de caserne ramenée... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 04:14 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
dimanche 7 juillet 2013

Salade de méduse au jarret de porc braisé

On ne le répètera jamais assez, diversifier sa consommation de produits de la mer est un geste qui sauve la biodiversité, y compris Willy. Le cabillaud, la sole, le thon rouge, évidemment c’est délicieux, mais à se focaliser uniquement sur ces quelques poissons, on participe largement à la raréfaction de ces espèces. Il est pourtant sur nos côtes des ressources abondantes, voire envahissantes comme la crépidule et le crabe vert, ou totalement méconnues, comme les anémones de mer, des bestioles pourtant délicieuses, saveurs... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 07:07 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
vendredi 17 mai 2013

Merlu aux olives, sauce vierge aux sanguins et au rosé de Provence, poêlée d'asperges au lard croustillant

Retour en Provence Lorsque les pins-parasols se transforment en pins-parapluies, que la Provence Verte l’est encore plus que le Périgord éponyme, que le paysage et la température de l’air font penser à un subtil mélange d’Ecosse et de Sibérie (ou à l’Auvergne pour simplifier), quand les piscines charrient des glaçons et que les chiens de traineau des collines varoises sont tout excités en espérant qu'il neige, je me dis que c’est un drôle de mois de mai, et que j’aurais dû rester sagement dans mes parages d'abers, où le microclimat... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

lundi 8 avril 2013

Ormeaux poêlés, blinis de méteil et feuilles de céleri

L’homme qui murmurait à l’oreille des ormeaux, c’est moi. Cela m’est d’autant plus facile que l’ormeau est aussi nommé "oreille de mer", par des gens ayant sans doute écouté de la musique avec un casque trop serré. D’ailleurs lorsque je suis à la pêche c’est bien pratique, je ne m’embête plus à me mouiller jusqu’au nable, je ne me blesse plus la main en l’insinuant dans des failles rugueuses, et je ne me ruine plus le dos à soulever des menhirs couverts de goémon. Je me contente de siffloter, et les ormeaux se précipitent à... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 13:13 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
samedi 30 mars 2013

Pétoncles noirs au lait ribot parfumé de plantes littorales

Si on excepte quelques détails, comme les orteils palmés, quelques rangées d’écailles dans le dos et une auréole en beurre salé au-dessus de la tête (la fameuse auréole beurrale que les vikings envient aux bretons) je ne suis pas très différent des autres gens, ce que j’aime avant tout dans la vie, ce sont les rencontres et les surprises, le tout étant qu’elles soient bonnes (les surprises comme les rencontres, même si je ne suis pas opposé à une mauvaise rencontre ci ou là). Il m’arrive aussi de m’auto-surprendre : il y a encore... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 11:44 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
dimanche 24 février 2013

Calamar sauté au poivre vert

On commence à sentir le moisi sur ce blog, voici près de trois mois que je n’ai rien publié, par un mélange de torpeur hivernale qui donne envie de manger du pot-au-feu ou des huîtres natures, de ras-le-bol récurent du bouffe-business envahissant de plus en plus d'écrans, sans compter le prix du moindre merlan dans les poissonneries parisiennes, ou même bretonnes au moment des fêtes. Il faut avouer qu’il faisait un vent à décorner un chef de phare, et à ne pas mettre un pêcheur de poissons volants dehors.  Du coup j’ai cuisiné... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 02:24 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
jeudi 29 novembre 2012

Coquilles saint-jacques au riz grillé

Que de casse dans le Vendée Globe, faites-un peu attention les gars et la fille (hélas, trop tard pour elle et c'est bien dommage), "course en solitaire" ne signifie pas qu'il doit ne rester qu'un seul bateau à l'arrivée. D'autant que si j'ai tout bien suivi, les avaries subies sont toutes dues à des collisions avec des objets plus ou moins identifiés, voire un chalutier ou l'un des bateaux accompagnateurs du départ (dont l'une de ces coureuses du grand large dont je tairai le nom, me disait entre deux gorgées de Chablis qu'elle les... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 19:19 - - Commentaires [15] - Permalien [#]