" /> " /> " />
vendredi 4 septembre 2020

Risotto de homard et cèpes secs

Fin février, je suis venu en Bretagne pour passer une quinzaine d'aération de la maison et des poumons réunis, puis voyant la situation sanitaire évoluer vers le "On va tous mourir",  je me suis dit que foutu pour foutu, on serait bien plus avisé d'agoniser dans l'air marin que dans les miasmes parisiens.  Bref, cette quinzaine s'est prolongée de plus de six mois, puisqu'à l'heure où je mets cet article sous serveur, j'y suis encore. J'ai en effet une santé pas mal branlante, genre je reste en vie par habitude, je me voyais... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 11:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

vendredi 14 août 2020

Cocos aux coques et crevettes grises

C'est une recette coquine, non pas parce qu'elle serait leste, aphrodisiaque ou suggestive, mais parce que son intitulé est une allitération, et j'adore ça les allitérations, depuis la célèbre de Racine  "Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes" ou celle du père Hugo, à "L'heure tranquille où les lions vont boire". J'en ai commis une assez jolie avec le titre de mon premier bouquin, celui consacré à la pêche à pied "Récits et recettes du ressac". Là, les cocos scandent avec les coques, poursuivies par les... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 14:27 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
vendredi 3 juillet 2020

Coque au mezcal et à l'estragon

C'est un grand jour pour moi, puisque sort aujourd'hui en librairie mon quatrième livre aux Editions de l'Epure. C'est moins émouvant que lors de la sortie du premier, et j'ai moins d'appréhension, je me suis tellement amusé à l'écrire que ça devrait transparaître à la lecture. La presse l'a déjà reçu, et le bal des notes de lecture a été ouvert sur France Culture par l'excellent Jacky Durand, un billet super sympa, nonobstant l'étourderie du webmaster qui a choisi comme illustration des truites d'élevage, bien loin de mon sujet donc.... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 07:07 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
lundi 8 juin 2020

Poulpe grillé à la grecque

Le bonheur, c’est simple comme un céphalopode, cette famille de créatures aussi délicieuses que caoutchouteuses, si du moins on ne sait pas les cuire. Ce blog est truffé de calamars, encornets (n’allez pas me les confondre), seiches et leurs juvéniles supions, et depuis quelques mois (je devrais dire « années » vu ma fréquence prostatique de publication), de poulpes. J’étais désespéré depuis ma tendre enfance de ne plus trouver de poulpe sur l’estran breton, ni même sur les étals de pêche locale, n’ayant pas de velléité... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 10:40 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
vendredi 6 mars 2020

Coquilles Saint-Jacques, beurre au gingembre et lime

Habituellement, le mois de mars est plutôt clément dans mon Nord-Finistère, les grosses tempêtes de l’hiver sont passées, les jonquilles et les primevères ont déjà pointé leurs corolles jaunes sous le timide soleil qui accompagne la traque des ormeaux, car c’est leur meilleure saison, en attendant les moussettes. Or en cette année 2020, non seulement l’hiver dure une journée de plus, à cause du 29 février, mais il s’attarde en successions de coups de vents, qui s’ils rendent la mer magnifique de sauvagerie, commencent sérieusement à... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 11:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
vendredi 10 mai 2019

Amandes au beurre à l'amande et à l'ail des ours

Ne vous y trompez pas, si je cuisine des amandes de mer pour la première fois sur ce blog, ce n’est pas vraiment parce que j’aime ce coquillage réputé honorable, mais par qu’il me donne la possibilité de glisser un jeu de mots jusque dans l’intitulé de la recette. Faute de grive, on mange des merles, et faute de praires, on mange des amandes. Elles vivent en effet dans le même sable grossier que les praires, un peu plus loin sur l’estran, on les pêche tant à pied que depuis un bateau avec une drague spécifique, qui sert aussi pour... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 14:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

dimanche 28 avril 2019

Poulpe confit à lagareiro

Ce titre de recette ne signifie pas qu'elle est issue du buffet de la gare de Lisbonne (puisqu'elle est portugaise) pas plus qu'elle ne serait pas terrible, genre "à la guerre comme à la guerre". Non, lagareiro fait allusion à l'un des ingrédients principaux, à savoir l'huile d'olive, dont dans la version traditionnelle, le poulpe est copieusement arrosé. Il est d'abord cuit à l'eau, puis passé au four avec des patates cuites et un peu écrasées, avec de l'oignon au minimum, et un bain d'huile. Le lagareiro désigne le travailleur... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 18:42 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
mercredi 24 avril 2019

Salades de petits pois aux coques

L’expression « voler dans les plumes » ne vient pas de la boxe anglaise, où on rencontre des poids-plumes et des poids-coqs, mais de la tradition contestable des combats de coqs, très vivace (et masculine) jusqu’à la Première Guerre Mondiale, période où ce divertissement cessa presque totalement, soit faute de poilus, soit parce qu’on avait bouffé les coqs.Les animaux de l’estran sont bien plus pacifiques, je l’ai déjà écrit dans un livre, il est rare d'assister à des combats de coques, je ne fais pas référence aux coques de navires,... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 13:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
dimanche 31 mars 2019

Tartare de tacaud, kiwi, tonka et agrumes

"Les airelles sont des fruits très délicats qui poussent sous les sapins, sur la mousse,  c’est très fin comme goût,  c’est d’un bleu foncé très pur et d’un goût subtil…  Vous, vous ne pouvez pas en manger à Paris parce que ça ne supporte pas le voyage alors c’est bon pour les cantonniers…  Heureux"  On pourrait à propos du tacaud, reprendre à notre compte cet extrait d'un des plus célèbres sketches de l'excellent Fernand Raynaud, ce poisson doit être vidé à peine sorti de l'eau, et mangé dans les heures qui... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 17:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
lundi 28 janvier 2019

Vitello Tonnato

Vitello, et non vitolli, comme on dit quand on est très fatigué ou très excité, selon l'âge qu'on affiche au compteur, c'est le veau en italien. Quant à tonnato, ce n'est pas une manifestation transalpine illico presto du tonnerre de Brest, mais le thon dans la même langue. Je vous ai déjà cuisiné du veau deux fois sur ce blog, soit pour farcir des encornets, soit sous forme de ris, non pas pour réduire la voile, mais servi avec des coquilles saint-jacques. J'ai la flemme de me relire (c'est même devenu une corvée depuis que j'écris... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 19:15 - - Commentaires [7] - Permalien [#]