" /> " /> " />
lundi 8 juin 2020

Poulpe grillé à la grecque

Le bonheur, c’est simple comme un céphalopode, cette famille de créatures aussi délicieuses que caoutchouteuses, si du moins on ne sait pas les cuire. Ce blog est truffé de calamars, encornets (n’allez pas me les confondre), seiches et leurs juvéniles supions, et depuis quelques mois (je devrais dire « années » vu ma fréquence prostatique de publication), de poulpes. J’étais désespéré depuis ma tendre enfance de ne plus trouver de poulpe sur l’estran breton, ni même sur les étals de pêche locale, n’ayant pas de velléité... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 10:40 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

dimanche 28 avril 2019

Poulpe confit à lagareiro

Ce titre de recette ne signifie pas qu'elle est issue du buffet de la gare de Lisbonne (puisqu'elle est portugaise) pas plus qu'elle ne serait pas terrible, genre "à la guerre comme à la guerre". Non, lagareiro fait allusion à l'un des ingrédients principaux, à savoir l'huile d'olive, dont dans la version traditionnelle, le poulpe est copieusement arrosé. Il est d'abord cuit à l'eau, puis passé au four avec des patates cuites et un peu écrasées, avec de l'oignon au minimum, et un bain d'huile. Le lagareiro désigne le travailleur... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 18:42 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
lundi 21 janvier 2019

Carpaccio de poulpe, grenade, harissa, citron et coriandre

Encore du poulpe, cela fait deux fois au cours du même mois, mais j'y ai trois bonnes raisons, la première étant que j'ai acheté un gros poulpe début décembre, que j'ai nettoyé et portionné en quatre paquets pour le congeler, parce que je n'ai pas huit appétits en dépit d'une rumeur calomnieuse, et que le passage au "dur" permet d'attendrir la chair de cet animal attachant. La seconde raison est que ça fait des mois que j'ai envie de m'essayer au carpaccio de poulpe, et ce coup d'essai m'a régalé au-delà de mes espérances. Enfin,... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 19:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
dimanche 30 décembre 2018

Poulpe aux fèves

Voici plus d’une année que je ne suis pas venu au chevet de ce blog, mais il ne sera pas dit que je vais laisser passer 2018 sans une publication, il me reste quelques heures pour combler cette lagune, comme on dit à Venise. Ce manque d’assiduité a plusieurs raisons, à commencer par l’usure du temps, Cuisine de la Mer existe depuis juillet 2006, et l’envie de passer à d’autres exercices m’a pris, et plutôt que du blog, je fais désormais du livre, un peu moins gratuit, mais à peine… Récits et Recettes du Ressac, sur la pêche à pied,... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 15:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
mardi 28 février 2017

Rouille de seiche à la sétoise

Certes, ce n'est pas la première fois que je vois mon nom imprimé, mais aujourd'hui, je suis particulièrement heureux d'annoncer que les prestigieuses Editions de L'Epure m'ont fait confiance, et m'ont autorisé à raconter tout ce qui me passait par la tête à propos de la pêche à pied, mon activité favorite dès qu'on me lache sur une grève. Vous trouverez là-dedans quelles sont les espèces accessibles aux fantassins des plages (ou aux furtifs des poissonneries) que nous sommes, y compris en Méditerranée, où malgré l'absence de... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 19:23 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
lundi 22 août 2016

Poulpe à la galicienne

Tandis que la hulotte hulule, le poulpe pullule, et pas qu’un peu. C’est un début d’hurluberlu pour ce billet, mais vous n’avez pas la berlue, les tentacules s’accumulent à l’étal des poissonniers, tandis que les poissons sauvages reculent.La nature a horreur du vide, lorsqu’une niche écologique s’amoindrit ou disparait, de nouvelles espèces viennent occuper le champ libre, et les plus opportunistes sont ceux dont le cycle de vie est court. C’est le cas chez tous les céphalopodes, qui meurent une fois qu’ils se sont reproduits,... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 17:28 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

lundi 18 juillet 2016

Salade de poulpe au céleri-branche

Desperate octopus people Je ne sais pas si avec ce titre je vais lancer la mode du poulpe, comme voici quelques années ma consœur  et copine Mercotte a déclenché la frénésie blogueuse du macaron en publiant ce billet. Je me vois déjà publier des livres tentaculaires, sortir des applications, passer à la télé dans "Le meilleur poissonnier de France et de ses eaux territoriales" (la place est facile à emporter, compte tenu de la médiocrité de l'ensemble), on verra bien. Toujours est-il que, si on ne m'a jamais interrogé sur... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 09:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
samedi 20 février 2016

Rougail de saucisse, calamar et épinard

Ceci est le second rougail de Cuisine de la Mer, près de neuf ans après la première recette que j'ai postée, qui était un rougail de saucisse et de crevette, assez éloigné de la version classique de l'île de La Réunion, celle vraie de vraie de chez codifiée : encore une fois un gag, quand on parle d'une recette familiale et traditionnelle, soumise à de nombreuses influences. Il y a en effet plusieurs versions de rougail, parfois assez éloignées les unes des autres.   Il est rare que je réalise une recette semblable la... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 19:40 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
lundi 19 janvier 2015

Encornets farcis au veau et chorizo

Vous me croirez ou non (et peu m'importe par ailleurs), mais ce dernier samedi, c'était la première fois que je cuisinais des encornets farcis, une recette pourtant assez facile, même si elle demande une préparation assez longue. Pour un premier essai, j'étais suffisamment content du résultat pour décider de la publier illico, sans rien y changer. Nous sommes en effet dans la meilleure saison pour cette espèce, ils sont délicieux et leur prix a baissé. Ce n'est pas la saison du bar par contre, et les archéo-lecteurs de ce blog... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 12:18 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
jeudi 14 novembre 2013

Civet aux tentacules de calamar de Humboldt

Un soir où j’étais de quart sur la Gracieuse-Pintade, un brick baleinier de relâche aux îles Féroé, je m’ennuyais ferme à bord, tandis que le reste de l’équipage était descendu à terre se bâfrer de confit de mergule nain et de boudin de globicéphale, s’enivrer d’eau de vie nettement plus féringienne que ferrugineuse, pour enfin s'enticher d’improbables dondons aux cheveux filasses. J’avais mornement sifflé ma quille de whisky des Orcades, torché ma gamelle de neeps and tatties au haddock, fumé ma dernière tresse de La Havane, et... [Lire la suite]
Posté par Patrick Cadour à 07:17 - - Commentaires [24] - Permalien [#]